Calendrier

« Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Un kärchérisé de la République

article

Blog

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Le niqab ou l'arbre qui cache la forêt: Le mythe de l'égalité?

Par Un kärchérisé de la République :: 21/11/2010 à 11:42
Ces dernières années nous avons assisté aux hystéries politico-médiatiques, à des fins électoralistes jouant sur la peur de l'autre, autour de la visibilité du niqab ou ce que les médias appellent incorrectement burqa.
Mais face à cette ultra minorité visible qui a décidé de se couvrir totalement pour l'amour de Dieu selon elles, ou de ne faire cela que par pure provocation selon certains, ou encore par soumission à un mari ou à une tradition patriarcale machiste et aliénante selon d'autres, le débat de fond d'une société en crise économique et identitaire a été complètement occulté. D'ailleurs, la création d'un ministère de l'identité nationale et de l'immigration n'en a été que symptomatique.

Il est un lieu commun de dire que la fabuleuse machine française à intégrer est cassée, du moins mise à mal, ou de dire que l'islam ou les musulmans sont incompatibles avec nos valeurs démocratiques, républicaines, laïques...
Or, lorsque l'on reprend le fil de l'Histoire du sort des indigènes de la république que l'on appelait français musulmans sous l'occupation coloniale, des harkis rapatriés dans des camps de fortune dans le sud-est de la France, puis de la condition d'immigré qu'ont décrit les travaux méticuleux d'Abdelmalek Sayad, puis de la récupération politique de la marche pour l'égalité dans les années 80 transformée en SOS racisme au bénéfice du Parti socialiste, puis quelques années plus tard la stigmatisation des banlieues à travers les Ni Putes Ni Soumises, et toutes les instrumentalisations sécuritaires à l'échéance des élections, ne peuvent que nous laisser perplexe.

Pour ma part, le niqab ou voile intégrale n'est que la manifestation affichée, peut-être inconsciente, de cet impensé colonial et postcolonial que la France dénie ou occulte, alors qu'aux États-Unis ou en Angleterre les postcolonial studies (Etudes sur l'histoire coloniale et postcoloniales) font l'objet de chaires universitaires . En France, le film Hors-la-loi de Rachid Bouchareb et toutes les polémiques d'un film anti-français n'en est que révèlateur du climat passionné et dangereux qui règne dans notre pays.
Cela relève certainement de la différence entre le pragmatisme commercial anglais et cette tradition "assimilationiste et civilisatrice française".
Disons-le, ce que met en exergue la dernière immigration de confession musulmane n'est ni plus ni moins que cette prétention à "l'universel" et à "civiliser" d'un pouvoir jacobin jaloux de ses privilèges: hommes blancs de classe aristocrate bourgeois et de culture judéo-chrétienne.

La France vit une crise sans précédent face à une montée démographique d'une population dont elle n'a pas encore pacifié la mémoire et l'Histoire commune, se jouant à travers une vision Huntingtonienne du choc des civilisations et du conflit israélo-palestinien, fracture sociale entre nos banlieues et nos centres-villes menacés, entre un islam menaçant et notre république menacée.
Cette politique du pire dont nous avons déjà récolté les fruits à travers les relations de la France-Afrique qui périclitent au profit de la Chine et des Etats-Unis, doit faire réagir les politiques. Là se joue le vrai débat et la vraie question: jusqu'à quand la France va-t-elle faire la politique de l'Autruche face à un monde globalisé, d'autant plus que le moindre de ses gestes ou contradictions est pesé et analysé à travers le monde.

La crise économique vient de là: face à ce dédain et ce discours condescendant du président de la  République à Dakar nous payons très cher ce complexe de donneur de leçon ou de mission civilisatrice.

Assemi Djamel.
 

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://jamhell.zeblog.com/trackback.php?e_id=454463

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


  -E' />
Aimez-la France ou quittez-la! - Blog créé avec ZeBlog